Kite-surf à Pacasmayo, au Pérou.

Publié le par marietsimon

Nous passons nos 10 premiers jours de kite-surf au nord de Lima. A l’entrée de la ville, on passe des usines de pétrole, on craint le pire… Cette petite ville ne casse pas des briques en effet. Il faut écumer quelques visites de chambres d’hôtel avant d’en trouver une correcte avec vue sur la mer ! Nous nous débrouillons bien finalement pour dégoter la perle rare. La plage sur certaines parties ressemble a une décharge et ça pue… C’est triste de voir ça ! En plus, sur les maisons, de gros panneaux prônent le respect et le recyclage. De belles paroles en l’air quand on voit le résultat !!! Sinon, à part ça, là où on kite, c’est à peu prés propre. Les 2 premiers jours, la mer était déchainée et le vent ultra puissants (40 km/h). Les vagues hautes de 2 mètres de haut ne nous laissent pas trop de chance de passer et de survivre !!! Simon tente quelques bords avec succès et surfe ses premières vagues. Je crashe le kite de nombreuses fois mais sans gravité ! Ici, c’est pas tout facile car le vent emmène au large, il y a un peu de courant et si on galère, c’est retour direct à la plage avec le kite sous le bras … en vrac. Si on perd la planche, on a plus qu’à demander de l’aide aux pêcheurs qui en profitent pour te la faire payer un bras, pour la récupérer. Pour l’instant, pas de sauvetage de planche, nous restons prudents. J’ai pris un leash et un casque car comme je perds souvent ma planche dans les rouleaux ou dans des sauts non maitrisés, cela m’évite de nombreuses galères. C’est pas un spot de kiters du dimanche comme nous !!! Aujourd’hui, le vent a bien baissé et j’ai pu enfin en profiter. Il y a assi d’autres personnes sur le spot, et aussi des planchistes. Ne vous inquiétez pas les mamans. Pour l’arrivée de Coraline, Valentin et de leurs copains de Lima et pour la suite de la semaine, on a trouvé un super plan dans un hôtel super class, avec une piscine. On surplombe la baie et surtout on est au dessus, à deux pas du spot de kite. Pratique, plus besoin de traverser la décharge ! Plus besoin de flipper pour ses affaires sur la plage. Car ça vole pas mal. Je suis contente d’avoir réussi à négocier suffisamment les prix pour pouvoir louer un bungalow ici car sinon, je ne me voyais pas rester encore une semaine dans cette ville morose. On est plein d’espoir et on persévère, on espère faire plein de progrès dans les vagues d’ici la fin du séjour.

Commenter cet article

Virginie 17/05/2010 08:22


nous avons retrouvé, juste pour un bref moment, Valentin et Coraline enchantés par leur voyage, tous beaux et tous bronzés.
Le sac que vous leur avez confié est bien arrivé.
Le courrier de réservation pour votre mariage est bien parti ...
Je vous embrasse


carlos y sonia 17/05/2010 00:11


Tened cuidado con los vientos y las olas del perú!! a ver si os van a llevar muuuuy lejos y no podeis volver a tiempo!! A nosotros nos queda mucho para llegar por allá, pero nos apuntamos lo que
nos decís.
Y qué envidia, poder acabar en Colombia. Nos teneis que contar si es tan bonito como todo el mundo dice!
Nosotros tambien os echamos mucho de menos, pero seguro que nos vemos pronto!! El tiempo pasa volando!
Últimamente, como no tenemos compañeros de acamapada y anochece tan pronto, vamos siempre a hostales. Estamos hechos unos abuelos, como diría Simon. Echamos de menos compartir un fuego al final de
la dura jornada de pedaleo con vosotros!!
Un beso grande a los dos y recuerden:

Ne me quitez pas, je suis ton amie!!!


barrere valintin 12/05/2010 19:41


bon courage pour afronter le vent sa parrait bien le kite-surfbonne continuation
Valentin


MM 12/05/2010 10:04


Bonjour
Il y a de drÖles de coincidences l'invité d'honneur de GAP FOIRE EXPO est le Pérou.
Pour vous c'est la réalité.
Bonne continuation. Bisous à vous deux.